Le Réseau d'Initiative Publique de La Réunion

Le projet Très Haut Débit (THD) de la Région Réunion va permettre à notre île d’être équipée en fibre optique dans toutes les zones n’ayant pas fait l’objet d’intention de déploiement de la part d’opérateurs privés.
Pour une Réunion 100 % connectée à l’horizon 2021.

Pourquoi un Réseau d'Initiative Publique ?

Sur notre île, le déploiement de la fibre optique par les opérateurs privés est dynamique, mais la couverture reste incomplète. En particulier, certaines zones de l’île ont été identifiées comme étant coûteuses à équiper : faible densité de population, écarts difficiles d’accès, chantiers techniquement complexes… Ces zones ne peuvent donc pas être rentables pour les opérateurs télécoms privés. Leurs habitants ne pourront pas bénéficier du Très Haut Débit sans une initiative publique.

Un RIP (Réseau d’Initiative Publique) est un projet porté par une collectivité territoriale pour mettre en place un réseau de communications électroniques. L’objectif du RIP est de compléter l’initiative privée (les opérateurs télécoms) pour aboutir à une couverture complète du territoire.

Le RIP déploie ainsi une infrastructure télécom performante, similaire à celle déployée par les opérateurs privés sur les autres communes. Ce réseau est mis à disposition des fournisseurs d’accès à internet dans des conditions objectives, transparentes et non discriminatoires.

L’intervention publique permet alors « de gommer » les surcoûts des déploiements, afin que les habitants puissent bénéficier des mêmes services que dans les zones de déploiement privé, aux mêmes tarifs.

carte

Le Réseau d'Initiative Publique à La Réunion

La régie Réunion Très Haut Débit (THD) est un établissement public créé par la Région Réunion pour déployer et exploiter le réseau public THD. Réunion THD porte le projet et son financement.

L’objectif de la Région Réunion est d’atteindre le 100% de couverture à l’horizon 2021 en intervenant en complémentarité des opérateurs privés.

Les 6 communes ciblées par le projet réunionnais sont les suivantes :

  • Cilaos
  • Salazie
  • Sainte-Rose
  • Saint-Philippe
  • Les Avirons
  • L’Entre-Deux

Les travaux de construction du réseau ont été confiés aux entreprises Circet, Orange Wholesale France et Sogetrel dans le cadre d’un marché public, à la suite d’une procédure de mise en concurrence transparente. De nombreuses petites et moyennes entreprises locales interviennent en sous-traitance sur cette opération. La Collectivité bénéficie ainsi de toute l’expertise de professionnels du secteur des télécoms, ce qui garantira la qualité du service public.

Une clause d’insertion sociale prévue au marché prévoit l’embauche de réunionnaises et réunionnais en difficulté. Au moins 5% des travaux seront réalisés par ces publics en difficulté en vue d’une insertion durable.

Des conventions ont été signées avec les communes pour la mise en place d’un partenariat essentiel au bon déroulement des travaux.

Une fois réalisé, le réseau est commercialisé aux Fournisseurs d’Accès Internet à des tarifs encadrés comparables à ce qui se pratique sur le reste de l’île et sur le territoire national. Ces recettes doivent permettre de financer la maintenance du réseau et une partie de sa construction. Le reste du projet est subventionné par l’État dans le cadre du Plan France Très Haut Débit et les fonds européens (FEDER).

La Région Réunion assure le financement de Réunion THD pendant la phase de construction.

Ce sont enfin les Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) de La Réunion présents sur le réseau public qui proposent des offres Très Haut Débit aux habitants.

Grâce à l’action conjuguée de la Région Réunion et des opérateurs privés, La Réunion sera la 1ère région française 100% fibrée.